Diplômée de l’Ecole Nationale Supérieur des Arts Appliqués et des Métiers d’Art Olivier de Serres Marie de La Roussière poursuit son apprentissage auprès du Maître d’Art Isabelle Emmerique.

Mon parcours

L1010954

Mémoire du corps, répétition du geste, le métier de laqueur demande rigueur et patience. Chaque œuvre étant réalisée entièrement à la main, de la préparation des apprêts à base de colle de peau de lapin, jusqu’au lustrage.

Auprès d’Isabelle Emmerique, Marie de La Roussière a participé à des chantiers de grandes ampleurs (création d’un bar et d’un ensemble de panneaux pour une maison d’architecte à Vienne (Autriche ) dans laquelle Hundertwasser a réalisé un décors de mosaïque.

Ce parcours lui a permis de développer son propre langage artistique et de proposer une vision contemporaine du métier de laqueur.

Héritée du travail des frères Martin, datant du XVIII ème siècle la pratique des vernis gras européens est une tradition forte ancrée depuis plus de 300 ans en France. Mélange de vernis, de pigments en poudre, et de térébenthine, cette technique emprunte à la tradition asiatique, gestes et méthode de fabrication .

Membre de l’association LAC (Laqueurs associés pour la création) et des Ateliers des Maîtres d’Art et leurs Elèves, Marie de La Roussière expose depuis plusieurs années à leurs côtés sur des salons prestigieux (Salon International du Patrimoine, Révélations)

Depuis Marie transmet à son tour dans diverses structures sa passion du métier et ses connaissances.

2017 Marie de la Roussière